Rencontre Orsennes

rencontre orsennes Les organisateurs du Meeting d’Orsennes, qui a eu lieu à Dijon dans le sud de la France, avaient un plan très ambitieux. Ils voulaient en faire un événement «contre-terrorisme» et montrer que la France n’a pas peur de lutter contre le radicalisme, car ils n’interdisent pas les défilés, mais ils ne s’en félicitent certainement pas non plus. L’attraction principale des Orsleseneers était d’avoir une foule immense, plus que jamais auparavant, qu’ils attireraient, espérons-le, pour venir entendre les orateurs. Il y avait beaucoup de problèmes de sécurité à régler à l’avance et je pense qu’ils ont réussi. Peut-être que la prochaine fois, ils devraient essayer quelque chose d’un peu plus ambitieux.

L’atmosphère était jubilatoire et il y avait une excellente atmosphère d’ouverture et de libre-pensée dans la petite foule. Les Orsleseneers étaient très accueillants et ont donné à chacun une chance de contribuer. Personne ne répondait à personne et il y avait un réel sentiment d’égalité et de fraternité parmi les participants. C’était incroyable de voir comment un groupe de personnes aussi diversifié pouvait si bien s’entendre. C’est ce dont le monde a besoin.

Quelques personnes ont assisté au discours de l’orateur principal et sont reparties assez impressionnées. Certains étaient envieux des Limousines et du traitement VIP qu’ils y recevaient. D’autres semblaient l’apprécier un peu trop, alors que la majorité s’est juste amusée. C’était une chose incroyable à voir et à vivre. Nous devons maintenir cela sur la scène mondiale et encourager les autres gouvernements à faire de même.